• Paris, saison glacière 2013

      Ayant passé mes premières années à Paris sans congélateur, j'ai été amenée à découvrir ses glaciers ; mais sur ce coup là j'ai une mémoire de poisson rouge : je ne me souviens que rarement des parfums qui m'ont emballée et de ceux qui m'ont déçu. Alors, pour éviter de répéter certains choix malencontreux et parce que ça pourrait intéresser d'autres personnes, j'ai décidé de consacrer un sujet à faire mon rapport au fil de la saison.

    Chez Grom (21 rue de Seine 6e), la glace est maintenue à température de dégustation optimale, et battue juste avant d'être servie. Choix entre cornet neutre ou sucré.  Cornet 2 parfums : 3.70€

    Café : une tuerie. La meilleure de toutes celles que j'ai déjà pu goûter, très concentrée et pas écrasée sous le sucre.
    Cassata Siciliana (ricotta de brebis, amandes et agrumes confits) : originale, on sent bien le goût de tous les ingrédients.
    Bacio (chocolat-noisette) : bon
    Fiordilatte : goûtée furtivement dans le cornet du voisin, elle m'a eu l'air de très bien s'en tirer
    Torroncino (nougat) : bonne, avec des morceaux de noisette bien parfumés. Après c'est comme le chocolat blanc, ça n'arrachera jamais les papilles...

    Conseil : au delà de 2 boules ou au delà de 20°C dehors, prenez votre glace en pot, sinon vous n'arrêterez pas d'essayer d'endiguer les dégoulinures le long du cornet, alors que ces parfums méritent toute notre concentration!

    Berthillon (31 rue Saint Louis en l'île 4e) : si la maison mère est fermée (les lundi et mardi, et à partir de 20h, et pendant les grandes vacances (drôle d'idée pour un glacier)), l'île Saint-Louis est truffée de revendeurs. Cornet 2 boules : 4,50€

    Noisette : mon parfum préféré chez eux, placé au sommet de mon podium personnel de la noisette. Grillée à point et généreuse en éclats, sans ce parfum de gaufrette bon marché que l'on trouve souvent ailleurs.
    Caramel au beurre salé : pas mal, mais leur caramel a souvent un goût de trop cuit.
    Caramel nougatine : moyen. En vérité, le caramel sans sel... ce n'est plus tout à fait du caramel.
    Café : très bonne et onctueuse
    Chocolat blanc : fidèle à l'original. C'est-à-dire dispensable, mais en même temps, que celui qui a déjà mangé un chocolat blanc renversant me jette la première boule (fondante).
    Cacao amer : Ce sorbet très collant et très parfumé donne l'impression de lécher le fond du saladier de pâte de fondant au chocolat.
    Framboise à la rose : très parfumée. L'acidulé de la framboise mêlé au parfum de la rose fait naître un parfum de violette.
    Banane : bonne sans plus
    Agenaise (pruneaux et armagnac) : généreuse en morceau de pruneau fondant, elle fait le boulot.
    Passion : fondante et très parfumée
    Mangue : hum, parfaite ?
    Ananas grillé - basilic frais : bien foutue, on se retrouve d'abord projeté au jardin avec le basilic et l'ananas devient de plus en plus présent au fil de la boule.
    Praliné : si vous avez déjà eu l'occasion de goûter le turron liquide, on dirait la même chose en crème glacée avec le même grain de l'amande finement broyée contre la langue. Excellente.
    Grand Marnier : avec écorces d'orange confite, elle me fait penser à la liqueur des petits oeufs de Pâques.
    Pêche : évoque davantage la pêche au sirop que la pêche acidulée. Comme je préfère la deuxième option, elle m'a un peu déçue.
    Rhubarbe : un peu papane elle aussi.
    Mirabelle : pareil ; elle est bonne mais un peu plate.
    Pamplemousse : goût et acidité au rendez-vous, avec un petit côté bonbon.
    Cassis : bonne

    Amorino (à tous les coins de rue)  Petit cornet : 3,50€

    Yoghurt : c'est pour elle que je viens, mon petit péché mignon
    Bacio : honorable, se marie très bien avec le yoghurt
    Pistache : là c'est le souvenir qui parle, il me semble qu'elle est très bonne. Faudra confirmer :-P

    Raimo (63 Bd de Reuilly 12e, 17 rue des Archives 4e, 65 Bd Saint Germain 5e)  Cornet 2 boules: 5€

    2 boutiques s'étant ouvertes l'an dernier j'avais testé pas mal de parfums. Malheureusement, aucun souvenir précis ne me revient, sinon l'impression d'une marchandise honnête sans avoir réussi à me ravir.
    Calisson : moyen, on sent beaucoup trop l'essence d'amande amère
    Praliné : moyen
    Poire : on sent bien que c'est fait avec de la vraie poire, mais ça manque de quelque chose, la maturité du fruit, la variété choise ?

    Pozetto (39 rue du roi de Sicile 4e, 21 rue de Lévis 17e) : un petit italien. Choix limité à 12 parfums avec une préparation quotidienne.

    Là aussi, pas de souvenir marquant. Parce que j'y suis surtout allée l'estomac déjà plein, les parfums m'ont semblé manquer de puissance en bouche et j'ai eu plusieurs fois de la peine à achever mon cornet.

    Mille et une fèves (2 rue Monte Cristo 20e) : Petit chocolatier revendeur de glace de fabrication artisanale Terre Adélice, le plus proche de chez moi. Parfums souvent trop sucrés, mais quand on reste dans le coin c'est appréciable.

    La Marquisette (31 avenue de Saint-Ouen 17e) : glaces italiennes. Ouvert au moins de juin à septembre (pas sûre, peut-être plus longtemps) , fermé le lundi. De mémoire, du choix, des portions généreuses et une cacahuète qui vaut le détour.
    EDIT: La marquisette vient defermer définitivement pour cause de retraite.

    Pascal le glacier (17 rue Bois-le-vent 16e)

    Mary Gelateria naturale (1 rue Charles Dupuis 3e).

    Café : comme il paraît que la jeune dame a remporté un prix en 2008 en Italie pour ce parfum, je suis passée à la boutique en salivant d'avance. Mais ce jour là, le café que j'ai goûté était assez quelconque.

    Le Bac à glaces (109 rue du Bac 7e)

    Martine Lambert (39 rue Cler 7e)

    Gelati d'Alberto (12 rue des Lombards 1er, 45 rue Mouffetard 5e) Glace à l'italienne, servie en cornet sous forme de pétales comme chez Amorino, nombreux parfums.

    La Tropicale (180 boulevard Vincent Auriol 13e) Spécialisée dans les parfums exotiques

    Orange/Poivron/Piment d'espelette : association originale et fonctionelle, désaltérante. Piment peu présent !
    Fraise/Menthe : ça va , mais un peu fadasse sur la longueur

    Delizie Folie (7 rue Montorgueil 1er) Glaces à l'italienne


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :